Muse - The 2nd Law

Muse - The 2nd Law

 

muse-the2ndlaw.jpgVoilà enfin le nouvel album de Muse, mon groupe préféré. Autant dire que je l'attendais avec impatience. Comme chaque fois, c'est un peu fébrile que j'ai commencé à l'écouter. Vais-je être déçu par la nouvelle orientation choisie par le groupe ? Car nous savons désormais qu'il y aura forcément une nouvelle orientation musicale sur chaque nouvel album du groupe, qui semble résolu à ne jamais rester figé dans un genre précis, au grand désespoir des fans de "Origin Of Symmetry", qui continuent désespérément d'attendre un retour aux sources du groupe. Je crois qu'il faut désormais se résigner à ce que le groupe nous surprenne à chaque nouvel album, en espérant tout de même que la surprise soit agréable. En effet, le risque à vouloir sans cesse se renouveler est de faire un jour un faux-pas. Est-ce le cas cette fois-ci ? Réponse dès maintenant...

1 - Supremacy

L'album s'ouvre de manière tonitruante par une chanson qui m'a rappelé, par certains aspects, Mein Herz Brent de Rammstein. La guitare est très enlevée, et se mêle parfaitement à une musique symphonique bien rythmée. L'ensemble est particulièrement efficace, et le chant de Matt montant parfois très haut dans les aigüs est particulièrement intéressant. Une excellente entrée en matière.

2 - Madness

Voilà une chanson que je trouve plutôt étonnante. La première écoute m'a laissé plutôt indifférent. La chanson n'est pas désagréable, mais elle est construite sur un faux rythme, et ne semble jamais vraiment décoller. Pourtant, quelques écoutes m'ont suffi pour l'adopter. Elle s'avère finalement envoûtante, avec une fin en apothéose du meilleur effet.

3 - Panic Station

L'un des gros coups de coeur de l'album. Cette chanson, à la fois rock et funky, semble tout droit sortie des années 80. Elle donne vraiment envie de se bouger, et le chant de Matt semble parfaitement coller à la musique. L'ensemble est enthousiasmant, et donne probablement ce qui sera un futur hit. Le seul point négatif est la durée un peu courte du morceau, ce qui en fait un morceau parfaitement adapté pour la radio.

4 & 5 - Prelude + Survival

La chanson des JO de Londres, avec sa magnifique intro orchestrale. Un morceau qui a, à mon sens, été très largement sous-exploité par la maison de disques. Il s'agit en effet d'une chanson très réussie, dans laquelle Muse parvient à garder son identité intacte, tout en rendant à nouveau hommage à Queen. Le crescendo, une spécialité du groupe, est notamment très réussi, avec un solo de guitare final qui enflamme le morceau. Une valeur sûre.

6 - Follow Me

Le premier faux pas de l'album. Cette chanson électro-pop n'a pas un grand intérêt, autant musicalement qu'émotionnellement. Elle laisse juste penser que le groupe a voulu surfer un peu sur la mode DJ actuelle. Même si elle est très écoutable, elle reste parfaitement anecdotique au sein de cet album. Le groupe est capable de beaucoup mieux, et il le montre dès la chanson suivante.

7 - Animals

Voilà mon gros coup de coeur de l'album. Je trouve cette chanson magistrale, bien qu'elle passe relativement inaperçue à la première écoute. Elle s'articule autour d'un crescendo très subtil, avec une rythmique et un chant très envoûtants. La guitare, très discrète dans un premier temps, s'installe en milieu de morceau, pour finir en apothéose. Le morceau s'avère finalement bien plus complexe qu'il n'y paraît, et se révèle assez intense émotionnellement. Il rappelle vaguement le titre Showbiz, et constitue sans doute la meilleure chanson du groupe depuis très longtemps.

8 - Explorers

Un autre de mes coups de coeur sur l'album. La chanson commence étonnamment par des sonorités faisant penser à un chant de Noël, qui se change rapidement en une sublime ballade, sans conteste la plus réussie de l'album. Les paroles sont également particulièrement bien écrites, la thématique étant très proche de celles abordées sur "The Resistance" et "Black Holes & Revelations". Une réussite, sublimée par la voix de Matt.

9 - Big Freeze

Ce morceau ne paye vraiment pas de mine à la première écoute, mais il se révèle finalement assez enthousiasmant. Sans être extrêmement original ou complexe, il dégage quelque chose de très sympathique et permet de terminer en beauté la première partie de l'album.

10 - Save Me

Cette chanson est, pour moi, le deuxième faux pas sur l'album. Il s'agit pourtant d'un tournant dans l'histoire du groupe : cette chanson est en effet la première composée et chantée intégralement par Chris Wostenholm. Matt devient donc un simple musicien sur ce morceau. Si l'intention était parfaitement louable, le résultat est malheureusement nettement inférieur aux morceaux habituels du groupe. La chanson, une sorte de ballade lancinante, ne décolle jamais vraiment, ne réussissant jamais à capter l'attention de l'auditeur. La voix de Chris n'est pas désagréable, mais elle ne véhicule pas d'émotions, comme peut le faire celle de Matt. Au final, l'intérêt de ce morceau n'est pas musical, mais plutôt symbolique. Il montre en effet que Matt n'est pas le despote que certains ont imaginé au sein du groupe. En revanche, la qualité relative du morceau met encore davantage en lumière ses talents de compositeur et de chanteur...

11 - Liquid State

La deuxième composition de Chris est très différente de la piste précédente. Il s'agit en effet de la chanson la plus "heavy" de l'album. Le morceau est très sympathique, et apporte une bouffée d'air frais après la laborieuse "Save Me", mais il manque cruellement d'originalité, autant dans ses arrangements que dans le chant. La voix de Chris est agréable, mais elle est également assez passe-partout. Au final, on n'a pas l'impression d'écouter une chanson de Muse, mais plutôt la composition d'un groupe de rock lambda, sans réelle personnalité.

12 - The 2nd Law - Unsustainable

Pour finir l'album, le groupe nous refait le coup du morceau instrumental en plusieurs parties, comme sur "The Resistance". Cette fois, pas de symphonie orchestrale évoquant la fin du monde, mais un morceau électro-symphonique mettant en musique la fameuse 2ème loi de la thermodynamique. Si cette première partie du morceau peut surprendre à la première écoute, avec ses envolées de guitare au son synthétique, elle n'en est pas moins désagréable, les parties symphoniques étant très réussies (elles me font beaucoup penser à du Joe Hisaishi).

13 - The 2nd Law - Isolated System

La deuxième partie du morceau, bien plus calme que la première, est constituée d'une musique bien plus intimiste, qui permet de clôturer dans le calme cet album éclectique. Les deux parties forment un morceau intéressant, mais néanmoins moins recherché et abouti qu'Exogenesis sur l'album précédent.

En conclusion, cet album, bien que très diversifié (à tel point qu'il peut sembler aux premiers abords décousu), et prenant beaucoup de risques, est une franche réussite. En étant honnête, il n'est pourtant pas très rock, beaucoup de chansons étant finalement assez calmes et posées. Néanmoins, certaines chansons sont les meilleures composées par le groupe depuis fort longtemps, et promettent de devenir des classiques (comme Animals ou Panic Station). En tout cas, je crois que l'on peut être rassurés sur l'avenir du groupe. Même sans faire réellement du rock, ils restent incontournables.

Ma note :

note-cd-5-1.jpg

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site