Osamu Tezuka - L'Histoire des 3 Adolf

Aujourd'hui, pour changer, j'ai choisi de vous parler d'un manga, L'Histoire des 3 Adolf, d'Osamu Tezuka.

Pour ceux qui connaissent un minimum les mangas, le nom d'Osamu Tezuka ne doit pas leur être inconnu. Parmi ses oeuvres les plus marquantes, on retrouve Astroboy, Blackjack, Bouddha, Vampires, Unico, Nanairo Inko, Metropolis, Dororo, Pricesse Saphir, ou encore Le Roi Léo, pour n'en citer que quelques-uns.

Ainsi, dans L'Histoire des 3 Adolf, Tezuka décide de nous raconter l'histoire de deux amis allemands vivant au Japon, tous deux prénommés Adolf. Le récit débute peu avant la seconde guerre mondiale, et le problème est que l'un est le fils d'un haut dignitaire Nazi, alors que l'autre est Juif.  Leur amitié va donc être dès le départ contrariée. Le premier va quitter le Japon pour l'Allemagne, où il va intégrer les jeunesses hitlériennes, et l'autre va rester au Japon, où il va travailler dans la boulangerie que tiennent ses parents. Pour compliquer encore un peu la situation, des documents prouvant l'origine juive d'Hitler vont se retrouver au coeur de l'histoire, et vont finir par assombrir l'histoire entre les deux amis (le premier Adolf devenant un Nazi entièrement dévoué à sa cause, et le second faisant tout son possible pour que les documents finissent entre les mains des communistes).

L'histoire, en 4 volumes, est pleine de rebondissements, shakespierienne comme il se doit (Tezuka fait d'ailleurs quelques clins d'oeils à ce sujet), et émotionnellement très forte. A ce propos, le crescendo dans l'émotion et l'horreur vécues par les protagonistes de l'histoire trouvent écho dans l'Histoire (avec notamment les atrocités de la seconde guerre mondiale), le quatrième volume étant le meilleur Tezuka qu'il m'ait été donné de lire. Comme il l'a déjà réussi avec Bouddha, Tezuka réussit à mêler l'Histoire et son propre imaginaire avec brio. A tel point qu'il n'est pas toujours aisé de distinguer les faits historiques avérés des inventions.

Toujours est-il que nous sommes ici face à une oeuvre majeure, tous genres confondus. L'ensemble est profondément humaniste, et on l'implication de Tezuka dans son récit est palpable, celui-ci ayant lui-même vécu la guerre, particulièrement dure au Japon,. Néanmoins, je trouve qu'il parvient à retranscrire les évènements et leurs atrocités sans réellement prendre parti, en restant aussi objectif que l'on puisse l'être face à tout ceci.

En résumé, je dirais qu'il s'agit pour moi de l'oeuvre la plus aboutie de Tezuka, et peut-être de l'oeuvre la plus marquante traitant de la seconde guerre mondiale (avec Le Tombeau des Lucioles, le film d'Isao Takahata).

Il est à noter que le manga est d'abord sorti en version française aux éditions Tonkam, dans une version simple, épurée de tout bonus. Il est  ressorti plus récemment, toujours aux éditions Tonkam et toujours en 4 volumes, en édition de luxe, avec de nombreux bonus à la fin de chaque volume. Ceux-ci, très bien réalisés, ont le mérite de relater les faits historiques réels, et de faire un peu le tri dans le récit. Mon seul regret étant que les deux éditions soient publiées dans le sens occidental de lecture.

Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur Osamu Tezuka, je vous conseille vivement la lecture du très beau livre d'Helen McCarthy Osamu Tezuka, Le Dieu Du Manga, aux éditions Eyrolles. Il est particulièrement bien documenté et permet de faire le tour de l'ensemble de la carrière de l'artiste.

Pour finir, voici mon top 3 personnel des meilleures oeuvres de Tezuka :

1 - L'Histoire des 3 Adolf

2 - Bouddha

3 - Ayako 

Ma note pour L'Histoire des 3 Adolf :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site